Cher Président de la République, sans contrats aidés, vous allez tuer le Refuge du Papillon

Publié le par refugeguadeloupe.over-blog.com

Bonjour à vous,

Bravo encore pour l'adoption de NEMO, je partage avec vous le plaisir de sauver un chien de plus.

Je souhaite aussi vous interpeller sur le devenir des petites associations comme la mienne qui ne peuvent survivre sans contrat aidé par l'Etat.

La Guadeloupe a 1 refuge pour chiens et chats, de 40 places, qui survit grâce aux 3 contrats aidés et à la générosité des gens.

Demain, quand ces contrats seront terminés, le Refuge devra fermer et pourtant, le seul refuge de Guadeloupe rempli une mission de service public.

Permettez-moi d'être bien triste.

patricia comme       refugeguadeloupe@gmail.com     0690723450