Et si nos toutous avaient de la musique ?

Publié le par refugeguadeloupe.over-blog.com

Bonjour à tous,

Cette idée nous trotte dans la tête depuis longtemps et on a essayé avec une petite radio mais les chiens côté de la musique entendent bien et ceux au fond du chenil n'entendent rien.

Nous cherchons donc des conseils, des devis, de faisabilité pour mettre des hauts parleurs tout au long du chenil.

Notre budget n'est pas bien grand mais on peut toujours se renseigner !

Merci à vous

Pour venir au Refuge pour voir la faisabilité, venez n'importe quel jour entre 8h et 14h (n'appelez pas le 0690723450, je réponds peu ou bien laisser un message pour être rappelé, merci)

Pour envoyer vos devis :

refugeguadeloupe@gmail.com

Exemple d'article sur le sujet :

Stimulation auditive chez le chien en chenil : Effets comportementaux.

A retenir : Dans un environnement de genre chenil la diffusion de musique classique peut aider à diminuer certains facteurs de stress inhérents.

système somato sensorie

Les chiens sont souvent placés en « pension » pour de multiples raisons, cependant cet environnement en chenil, même pour des périodes de courte durée, engendre potentiellement pour de nombreux chiens un stress psychologique. Un stress permanent et l’anxiété qui en résultent sont, bien évidemment, indésirables pour des raisons physiologiques et les auteurs disent même éthiques. Une des aires de recherche, en expansion pour l’amélioration de la qualité de vie des chiens en pension, consiste en l’enrichissement de l’environnement, en particulier la stimulation auditive (cette approche est utilisée pour de nombreuses espèces depuis de nombreuses années).

Cette étude a essayé d’évaluer l’impact de la musique (classique, « heavy metal », et une musique de type classique modifiée spécifiquement composée pour cette étude) sur le niveau d’activité, la vocalisation et les tremblements corporels chez 117 chiens en pension. Les résultats suggèrent que la musique classique entraine chez des chiens en chenil une augmentation du temps de sommeil (P > 0,0001) et une diminution du temps d’aboiements (P > 0,0005) ceci comparé à l’exposition d’un autre ou à l’absence de musique. La musique « heavy metal », comparée aux autres genres de musique, semble accroître les tremblements corporels (P > 0,0001) un comportement qui suggère de la nervosité.

Les auteurs concluent que leur étude suggère que dans un environnement de genre chenil la diffusion de musique classique peut aider à diminuer certains facteurs de stress inhérents à beaucoup de chenils canins.

(NDR : Chez l’homme, la musique constitue un outil de stimulation cognitive avantageux et elle peut être utilisée dans des perspectives thérapeutiques novatrices, tout particulièrement dans le champ de la neuropsychologie cognitive. Les effets de la musique ou plutôt des musiques méritent donc toute notre attention, ils pourraient devenir un outil thérapeutique passionnant. Cette étude pose donc deux questions : faut-il appliquer les résultats aux chenils d’hospitalisation ? et quel sera la perception des « soignants » ?)

*Kogan LF et coll : Behavioral effects of auditory stimulation on kenneled dogs. J Vet Behav, 2012, 7 (5) : 268 – 275.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :